Exposition de Michel Garnier dit Vaza

Dans le hall d’accueil du Centre Socioculturel

 

De son métier de typographe, Michel GARNIER garde le souvenir impérissable des ouvrages picturaux passés entre ses mains. Son escale à Madagascar, où il vécut de 1968 à 1970, fut d’ailleurs l’une de ses plus belles expériences sur plan humain et artistique. Surnommé par les autochtones  » Vazaha  » (petit étranger à la peau claire), c’est désormais en tant qu’artiste que Michel GARNIER reprendra la mer après avoir choisi de signer ses œuvres sous le pseudonyme de VAZA.

Au cours de ses voyages, l’artiste développe plusieurs styles et techniques personnels avant de se tourner définitivement en 2010 vers l’abstraction pour donner libre cours à ses créations.

Une lettre manuscrite rédigée en 1968 dans le même esprit que les calligrammes de Guillaume Apollinaire marquera d’ailleurs le début de sa période  » Discoïdes « , laquelle deviendra rapidement une signature prisée par les amateurs d’art et les collectionneurs.

Michel Garnier dit VazaMichel Garnier dit Vaza

Peintre d’émotion, l’artiste travaille principalement la matière au couteau, le relief avec légèreté et le mouvement avec énergie, laissant délibérément paraître son tempérament chaleureux dans chacune de ses œuvres.

Résolument contemporaine, la démarche artistique de VAZA se décline alors à l’infini, au gré de ses  » ressentis  » dans un tourbillon de formes énergiques et de discoïdes colorés.

Futuriste, son univers se situe donc au carrefour de l’abstrait et du figuratif,
s’inscrivant aujourd’hui comme pionnier dans la mouvance de l’abstraction discoïdale psychédélique. 

Source : biographie réalisée par Marion Spataro

Quelques-uns des tableaux exposés au Centre Socioculturel

Vernissage de l’exposition

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lien Permanent pour cet article : http://centre-socioculturel-orthez.fr/exposition-de-michel-garnier-dit-vaza/